Randonner en Sécurité

Nos règles de sécurité

Randonner en sécurité
                                    Pratiquer la randonnée,
                      Encadrée par des animateurs qualifiés,
                   C’est bénéficier des bienfaits de la marche
                             Et de la convivialité du groupe.

Organisation et Gestion d'une Randonnée

  ‘Une balade s’improvise, une rando se prépare’

      

   1)  CHOIX DE LA RANDONNEE

  • Déterminer l’endroit
  • Quels supports utilisés (fichiers à disposition sur le site en PDF, en GPX, cartes IGN papier, , documents locaux, enregistrement sur GPS ou smart phone)
  • Inscrire votre randonnée lors de la réunion d’établissement des calendriers (2 noms  par randonnées)

    2) PREPARATION DE LA RANDONNEE

  • Etudier et évaluer l’itinéraire (difficultés, distance, éloignement, balisé ou nonLe reconnaître (à 2, c’est mieux) –  aide possible d’un chevronnécontacter mairie si nécessaire.
  • Consulter météo et en cas d’intempéries de dernières heures, et si nécessaire vérifier à nouveau les endroits
    à risques du circuit au dernier moment.
  • Prévoir matériel (trousse secours, équipements nécessaires..) En principe chaque groupe en est pourvu.
  • Avoir avec soi  ‘La Conduite en cas d’accident’ et ‘les appels d’urgence’  (normalement dans la trousse de secours)
  • Donner un double du circuit à votre serre-file ou l’un de vos  aides.

   3) PUBLICATIONS DES RANDOS

  • Les calendriers des randonnées sont  consultables sur le site  et diffusés sur papier si nécessaire.
  • Le rendez-vous pour le départ est ‘allée Eudes de Frémont’ à Sainte Luce.
  • Chaque lundi, un mail est adressé comportant le tableau récapitulatif des sorties programmées pour la semaine. Ce tableau est la référence du dernier moment.
  • Rappel : le calendrier sur papier n’est pas modifié une fois édité.
  • Si vous prévenez longtemps à l’avance, les changements éventuels peuvent être effectués sur les calendriers du site,
  • Si une modification s’impose au dernier moment, prévenir le président, le secrétaire ; si vous ne pouvez pas les joindre, contacter  un membre du bureau.
  • Pour une journée-rando, tenez compte du trajet pour fixer l’heure de départ, donnez  des précisions sur le parcours, sur la gestion de la journée.

    4) DEROULEMENT DE LA RANDONNEE

Au Rendez-Vous à  Ste Luce : réunir son groupe, annoncer la destination  et donner si besoin un ticket numéroté par voiture, avec votre n° de portable et éventuellement un descriptif du  trajet-voiture vers le  point de départ de la rando. Cela  permet de vérifier que toutes les voitures  seront arrivées à ce point de départ.

Au point de départ de  la randonnée

  • Se présenter, présenter votre serre-file et les aides supplémentaires que vous avez choisis pour les traversées de route et la gestion interne du groupe (tous en  gilets jaunes)
  • Présenter les nouveaux arrivants s’il y en a.
  • Présenter votre itinéraire : la longueur, les zones sensibles, ses intérêts, le déroulement…
  • Compter le nombre de participants, et le vérifier en cours de randonnée.

 

Conseils de Sécurité Pendant La Randonnée (voir Flyer et Règlement Intérieur des Pieds Rieurs)

  • L’animateur-meneur est le seul responsable de la randonnée; c’est lui qui imprime l’allure, on ne le distance pas, on respecte son allure ;  si nécessaire,  il désigne quelqu’un pour le suppléer s’il doit quitter la tête quelques instants.
  • Il veille à ce que son groupe ne s’étire pas trop, et effectue si nécessaire des regroupements.
  • L’animateur s’adapte à son groupe et s’assure que personne n’a de difficultés(vitesse, capacités, etc..)
  • Il veille à ce que le groupe  respecte les consignes qu’il donne et à ce que soient respectées les  règles de sécurité ; marche à droite, à gauche, traversée dans les passages-piétons, traversées de route en râteau ou en plusieurs groupes, constitution de groupes de 20 m espacées de 50 m en cas de surnombre sur route, etc…
  • Le serre-file ferme la marche, gère les éventuels arrêts et s’assure que le groupe ne perde pas de marcheurs.

===============================================

Encadrement d'une Randonnée

                                                   L’encadrement des randonnées

Pour chaque groupe sont désignés un animateur-meneur qui prendra la tête tout au long de la randonnée et un serre-file pour sécuriser l’arrière du groupe.

Si le groupe est important, 2 ou + encadrants en gilets jaunes peuvent-être désignés au départ de la randonnée pour aider à la bonne marche du groupe : les présenter au groupe

 Le rôle de ces encadrants : mener à bien une randonnée en toute sécurité (et en gilets jaunes)

(Rappel article 2 du Règlement Intérieur)

  • L’animateur assume la responsabilité du groupe. Il doit, entre autres choses, veiller à sa bonne signalisation. Il est demandé à chacun de lui faciliter la tâche.
  • L’animateur détermine l’itinéraire, la distance, le rythme de la marche, et la ou les pauses. Il se fera aider d’un ou plusieurs serre-files.
  • L’animateur est en droit d’exiger des participants un bon équipement et des garanties sur leur bonne condition physique. Il peut être ainsi amené à refuser la participation d’un adhérent, surtout si le parcours présente des difficultés.
  • Une randonnée peut être annulée, ou modifiée par le responsable du jour, si les conditions météorologiques sont trop défavorables, ou en cas de force majeure. Dans ce cas l’animateur doit avertir par SMS ou autre moyen le président ou par défaut un autre membre du bureau.
  • Durant la randonnée, on ne dépasse pas l’animateur.
  • Nul ne peut quitter le groupe sans en avoir informé l’animateur, en présence d’un ou plusieurs témoins .Si un adhérent y déroge, ou se trouve isolé du fait de son indiscipline, il se place alors de fait hors de la responsabilité de l’animateur et de l’association. Seule alors sa responsabilité pourra être engagée en cas d’incident.
  • Les enfants peuvent être acceptés dans une randonnée, dans la mesure où ils sont accompagnés d’un adulte responsable, et que le niveau de difficulté de la randonnée soit compatible avec leurs  possibilités.

1) L’animateur-meneur

  • Applique la réglementation du code la route pour la marche en groupe (art R412-42 du code de la route)
  • Fait marcher le groupe sur accotements ou trottoirs quand cela est possible.
  • Indique le côté de la chaussée que doit emprunter le groupe (en principe à droite sans dépasser le milieu de la chaussée, ou à gauche en file indienne si préférable ou nécessaire); l’important étant que l’ensemble du groupe chemine du même côté de la chaussée.
  • Signale aux véhicules en approche la présence d’un groupe,
  • Avertit le groupe de l’arrivée de ces véhicules, • veille à ce que ceux-ci puissent remonter ou croiser le groupe en sécurité, en vérifiant l’approche de véhicules en sens contraire,
  • Fait emprunter les passages prévus pour les piétons s’ils sont situés à moins de 50m (article R412-37 du code de la route).Attention : les encadrants ne doivent jamais se mettre dos à la circulation pour faire passer un groupe sur un passage protégé
  • Provoque des regroupements lorsque le groupe est trop étiré
  • Sécurise les traversées de routes en l’absence de passage, de la manière suivante :
  • Regroupe les randonneurs en bon retrait du bord de route par sécurité,
  • Fait traverser la chaussée à l’ensemble du groupe, perpendiculairement à son axe (art. R412-39 du code de la route), en râteau ou par petits groupes.
    L’animateur enverra  2 gilets jaunes se placer en amont et en aval pour signaler si la voie est libre ; le groupe se tiendra légèrement en retrait de la voie et attendra que l’animateur donne à voix haute et claire l’ordre de traverser, après que les 2 gilets jaunes aient levé le bras droit pour signaler que la voie est libre.

2) Le serre-file

Dès que le groupe dépasse 8 personnes (ou moins lorsque les conditions risquent de provoquer un « étirement » du groupe : longueur de la sortie, difficulté de l’itinéraire, météo) il est indispensable que l’animateur soit assisté par un serre-file. Celui-ci sera désigné par l’animateur, de préférence à l’avance, qui le présentera avant le départ à tous les randonneurs.

Une idée-force doit inspirer le choix du serre-file : il est le suppléant de l’animateur, il peut donc être appelé à le remplacer si celui ci devient indisponible (accompagnement d’un blessé ou blessé lui-même par exemple). Le serre-file doit donc être une personne d’expérience, une personne compétente.

En pratique, le serre-file:

  • doit connaître le parcours aussi bien que l’animateur (l’idéal serait qu’il reconnaisse la randonnée avec lui), ou être capable au minimum de ramener le groupe par le chemin aller.
  • veille à la bonne marche des derniers, les encourage si nécessaire, les conseille s’ils ont des difficultés, voire suggère à l’animateur de ralentir l’allure.
  • repère les arrêts des randonneurs (pour cela leur rappeler que tout arrêt doit être signalé par la pose du sac à dos ou autre indice voyant en bordure du sentier); lors de ces arrêts il doit attendre la personne quelques mètres plus avant et reprendre ensuite sa place,
  • fait respecter, en accord avec l’animateur, quelques minutes de repos à chaque arrêt pour permettre aux derniers de reprendre leur souffle : en clair la colonne ne doit pas repartir dès l’arrivée des derniers,

Il est souhaitable que le serre-file reste en permanence en liaison avec l’animateur, soit à portée de voix, soit par liaison à distance, notamment lorsque le groupe est important, l’itinéraire complexe ou le groupe trop étiré : deux téléphones mobiles (avec échange préalable des numéros), ou une paire de walkie-talkie sont nécessaires.

3) Les encadrants supplémentaires

  • Font respecter les choix de l’animateur-meneur : marche sur accotements ou trottoirs si possible, sinon à gauche en file indienne ou à droite  sans dépasser le milieu de la chaussée
  • Ils veillent à ce que soit respectée la règlementation de la marche en groupe (cf code la route)
  • Sont attentifs aux marcheurs en difficulté, et à ceux qui s’écartent du groupe sans signaler leur arrêt (sac à dos ou autres indices), s’inquiètent de leur retour et les signalent si nécessaire au serre-file
  • Sur demande de l’animateur-meneur,
  • gèrent les traversées des routes :  se placent prudemment en amont et en aval à un endroit leur permettant de bien voir et surveiller l’arrivée éventuelle de véhicules, et lèvent le bras droit pour signaler à l’animateur que la voie est libre;
  • se portent en éclaireurs pour des sommets de côtes ou virages dangereux.
  • Dans tous les cas, c’est l’animateur et lui seul qui  donnera à voix haute et claire l’ordre de traverser, après que les 2 gilets jaunes aient levé le bras pour signaler que la traversée est possible.

4) Les marcheurs du groupe

Respecter l’animateur, c’est l’aider à bien réaliser sa randonnée.

Durant la randonnée, ne pas dépasser l’animateur (voir règlement intérieur) ;
En restant à son niveau on respecte le  rythme qu’il veut appliquer à sa randonnée.

Pendant la randonnée, prêter attention aux interventions des encadrants, ils peuvent être importants,
et prêter attention également aux marcheurs qui pourraient être en difficulté

Etre solidaires, marcher dans la bonne humeur, en toute convivialité.